Archives de catégorie : cinéma européen

Les Pionniers de la Western Union de Fritz Lang : un sursis

Chez Fritz Lang, l’homme qui a été marqué par le destin ne peut y échapper, comme si le cinéaste lui attribuait un « signe » reconnaissable, pareil à celui de Caïn. Mais cet homme peut espérer bénéficier d’un sursis s’il le mérite. … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Lang (Fritz) | Tagué , , , , , , , , , , | 4 commentaires

House by the river de Fritz Lang : deux coupables

House by the river, film remarquable, est pareil à un cauchemar poisseux. D’emblée, Fritz Lang marque son territoire : pendant le générique, la caméra survole un fleuve agité par un courant violent, donnant aux images sombres un caractère irréversible. C’est … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Lang (Fritz) | Tagué , , , , , | 8 commentaires

Ariaferma de Leonardo Di Costanzo : rapprochements

Ariaferma (2022) de Leonardo Di Costanzo déjoue constamment les attentes du spectateur. C’est un film dont la première scène se déroule en extérieurs, dans un paysage de pierre et de guarrigue, quelque part en Sardaigne. Tout le reste du récit … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Di Costanzo (Leonardo) | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

La Salamandre d’Alain Tanner : Rosemonde, hors cadre

Le caractère protestataire de tout un pan du cinéma européen des années 1970 apparait clairement dans La Salamandre (1971) d’Alain Tanner, cinéaste suisse récemment disparu. Il y trace le portrait d’une jeune femme de vingt-trois ans refusant l’asservissement que lui … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma suisse, critique de film, Tanner (Alain) | Tagué , , , , , , , | 2 commentaires

La Neuvième symphonie de Detlef Sierck (Douglas Sirk) : juxtapositions

La vérité est multiple et plusieurs définitions du cinéma co-existent. J’aime celle selon laquelle le cinéma est l’art de faire croire à l’invraisemblable, art dans lequel Douglas Sirk était passé maître. A partir de la réalité et de ses différents … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma allemand, cinéma européen, critique de film, Sirk (Douglas) | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Les Frissons de l’angoisse (Profondo Rosso) de Dario Argento : architectures

Profondo Rosso (1975), rouge profond, nous dit le titre original de ce film somme de Dario Argento qui synthétise la première période de sa filmographie (celle du giallo policier) et annonce la suivante (celle du giallo fantastique). L’attrait que peut … Lire la suite

Publié dans Argento (Dario), cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film | Tagué , , , , , , , | 4 commentaires

Accattone de Pier Paolo Pasolini : que celui qui est privé de conscience abandonne tout espoir

Premier film de Pier Paolo Pasolini, Accattone (1961) raconte l’histoire d’un homme, d’un maquereau privé de conscience, qui vit des revenus gagnés par les prostituées qu’il exploite. En d’autres termes, c’est un exploiteur, un marchand de chair, qui prélève sur … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Pasolini (Pier Paolo) | Tagué , , , , , | 8 commentaires

Le Conformiste de Bernardo Bertolucci : passé, présent, instinct de survie

Adapté du roman d’Alberto Moravia, Le Conformiste (1970) est un film où les effets de lumière affectés de Vittorio Storaro et l’arbitraire du montage agacent au début, mais qui finit par émouvoir grâce à l’interprétation de Jean-Louis Trintignant et, surtout, … Lire la suite

Publié dans Adaptation, Bertolucci (Bernardo), cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Littérature, Moravia (Alberto) | Tagué , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Le Désert des Tartares de Valerio Zurlini : au-delà de la frontière

L’inéluctable fuite du temps, la vie comme erreur, la solitude étreignant son héros : voici ce dont parle Dino Buzzati dans son roman métaphorique Le Désert des Tartares. Il est à la fois compréhensible et paradoxal que Valério Zurlini se … Lire la suite

Publié dans Adaptation, Buzzati (Dino), cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Littérature, Zurlini (Valerio) | Tagué , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Le Cheik blanc de Federico Fellini : de l’autre côté du roman-photo

Dès son premier film (si l’on excepte Les Feux du music-hall, co-réalisé avec Lattuada), Fellini est maître de son sujet. Je ne veux pas dire par là que Le Cheik blanc (1952) soit exempt d’imperfections techniques. On ne retrouve pas … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Fellini (Federico) | Tagué , , , , , , , , , , | 4 commentaires