Archives de catégorie : critique de film

Madeleine Collins d’Antoine Barraud : à la place d’une autre

Une femme blonde qui joue le rôle d’une morte, arborant un chignon ; des plans de miroir annonçant un dédoublement ; un titre qui fait référence à Madeleine Eisler, le personnage interprété par Kim Novak : en apparence, Madeleine Collins … Lire la suite

Publié dans Barraud (Antoine), cinéma, Cinéma français, critique de film | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Don’t look up d’Adam McKay : satire à la capacité d’attention limitée

Cette très amusante satire d’Adam McKay brocarde les média traditionnels, les réseaux sociaux, la présidence des Etats-Unis et les gourous qui sont à la tête des GAFA. Le scénario imagine qu’à l’approche d’une comète géante assez grande pour détruire la … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, McKay (Adam) | Tagué , , , , , | 10 commentaires

Licorice Pizza de Paul Thomas Anderson : la part d’amour et la part de pouvoir

Sous couvert du récit d’une histoire d’amour entre un adolescent de 15 ans et une jeune femme de 25 ans dans le Los Angeles de 1973, Paul Thomas Anderson semble raconter dans Licorice Pizza (2022) une nouvelle histoire dont l’enjeu … Lire la suite

Publié dans Anderson (Paul Thomas), cinéma, cinéma américain, critique de film | Tagué , , , , , , | 18 commentaires

Bilan de l’année 2021

Tentative de top 10 (ou à peu près) tout ce qu’il y a de plus subjectif pour l’année passée, avec les limites inhérentes (humeur du jour, films non vus, etc.) à ce type d’exercice – chaque titre inclut un lien … Lire la suite

Publié dans Bilan 2021, cinéma, critique de film | Tagué , , , | 22 commentaires

The Card counter de Paul Schrader : carnets de prison

A l’instar de plus d’un récit de Paul Schrader, qu’il en soit scénariste (Taxi Driver, Raging Bull, A tombeau ouvert pour Scorsese) ou réalisateur, The Card counter (2021) est un voyage mental dans le for intérieur d’un homme marqué par … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Schrader (Paul) | Tagué , , , , | 6 commentaires

Les Amants sacrifiés de Kiyoshi Kurosawa : les doubles-fonds de la réalité

Les Amants sacrifiés marque la rencontre de Kiyoshi Kurosawa, cinéaste des pièces à double-fond, et de Ryusuke Hamaguchi, cinéaste des personnages doubles. Dans Cure, Kaïro, ou encore Creepy, Kurosawa filmait la réalité comme recelant des pièces obscures, à double-fond, ouvrant … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma japonais, critique de film, Kurosawa (Kiyoshi) | Tagué , , , , | 7 commentaires

Madres Paralelas de Pedro Almodovar : parallèles d’une histoire inextricable

Dans Madres Paralelas (2021), on retrouve le goût de Pedro Almodovar pour le mélodrame, avec ce que le genre implique de rebondissement, de coïncidences, de rapprochements des contraires. Deux femmes se trouvent ici réunies qui deviennent mères en même temps … Lire la suite

Publié dans Almodóvar (Pedro), cinéma, cinéma espagnol, cinéma européen, critique de film | Tagué , , , , , , , | 14 commentaires

West Side Story de Steven Spielberg : Amérique en ruines et éternel retour

Evacuons d’emblée la question purement rhétorique consistant à se demander pourquoi Steven Spielberg a voulu réaliser un « remake » du West Side Story de Robert Wise et Jerome Robbins. Rhétorique car toute l’histoire du cinéma procède d’une série d’adaptations, de transplations, … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Spielberg (Steven) | Tagué , , , , , , , , , | 17 commentaires

Memoria de Apichatpong Weerasethakul : la mémoire d’un autre

Dans une vie, il arrive parfois que l’on entende un cri ou un bruit nocturne. On ne sait d’où il provient, à quel monde il appartient, quelle angoisse il exprime. Ce cri peut hanter qui l’entend pendant plusieurs jours, plusieurs … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma thaïlandais, critique de film, Weerasethakul (Apichatpong) | Tagué , , , , , , , | 9 commentaires

Compartiment n°6 de Juho Kuosmanen : voyage à Mourmansk

Attendre des dessins rupestres gravés sur les pétroglyphes de Mourmansk qu’ils aident à démêler l’écheveau d’une vie. C’est munie de cet espoir incertain que Laura (Seidi Haarla), une étudiante finlandaise, quitte Moscou. Elle monte dans son train le coeur lourd, … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma finlandais, critique de film, Kuosmanen (Juho) | Tagué , , , , , , , | 17 commentaires