Archives par mot-clef : cinéma américain

Dune de Denis Villeneuve : survol

« Le mystère de la vie n’est pas un problème à résoudre mais une réalité à vivre ». Ainsi s’exprime la Révérende Mère de l’ordre religieux du Bene Gesserit dans Dune de Frank Herbert. Adapter Dune au cinéma relève de la même … Lire la suite

Publié dans Adaptation, cinéma, cinéma américain, critique de film, Littérature, Villeneuve (Denis) | Tagué , , , , , , , , , , | 9 commentaires

Showgirls de Paul Verhoeven : candeur et enfer de la vulgarité

Dans Showgirls (1995), Paul Verhoeven introduit sa caméra dans le temple de la vulgarité américaine : Las Vegas, ses machines à sous, ses grotesques hôtels à la décoration faussement mimétique ramenant les plus belles créations architecturales de notre histoire à … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Verhoeven (Paul) | Tagué , , , , , | 16 commentaires

Certains l’aiment chaud de Billy Wilder : transformations

Certains l’aiment chaud (1959) de Billy Wilder racontent comment deux musiciens de Jazz témoins d’un règlement de compte sont obligés de rejoindre un orchestre de filles pour échapper aux mafieux qui veulent les éliminer. Mais c’est d’abord un film de … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Wilder (Billy) | Tagué , , , , , , , | 17 commentaires

Les Trois jours du Condor de Sydney Pollack : le haut de la pyramide

Les Trois jours du Condor (1975) de Sydney Pollack s’inscrit dans une lignée de films américains contestataires qui remirent en cause l’ordre établi dans les années 1970 aux Etats-Unis. Le scandale du Watergate avait débuté en juin 1972 mais il … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Pollack (Sidney) | Tagué , , , , , , , | 21 commentaires

Le Mouchard de John Ford : trahisons

Les choses seraient entendues : Le Mouchard (1935) serait le film d’une seule idée, un film sur la trahison, sur un Judas qui trahirait la cause irlandaise, où le cinéma de John Ford prend plus que jamais des accents expressionnistes … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Ford (John) | Tagué , , , , , , , | 3 commentaires

La Clé de verre de Stuart Heisler : dernier regard

Dans cette bonne adaptation de La Clé de verre, le roman le plus intéressant de Dashiell Hammett (1931 pour le roman, 1942 pour le film), Stuart Heisler fait preuve d’une belle efficacité narrative et peut compter sur un trio d’acteurs … Lire la suite

Publié dans Adaptation, cinéma, cinéma américain, critique de film, Hammett (Dashiell), Heisler (Stuart), Littérature | Tagué , , , , , , , , , | 2 commentaires

Les Voyages de Sullivan de Preston Sturges : comédies

Les comédies de Preston Sturges ne possèdent peut-être ni le génie de celles de Lubitsch, ni la vivacité de celles de Hawks, ni la mélancolie de celles de Wilder. Mais elles peuvent faire valoir des scénarios admirablement pensés. Les Voyages … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Sturges (Preston) | Tagué , , , , , , , | 4 commentaires

Steamboat round the bend the John Ford : le marieur solitaire

Sous ce titre de chanson de Neil Young, se cache l’un des films les plus drôles et tendres du Ford des années 1930, le troisième et dernier qu’il tourna avec Will Rogers, qui perdit la vie dans un accident d’avion … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Ford (John) | Tagué , , , , , , , , | 2 commentaires

Frontière Chinoise (Seven Women) de John Ford : adieu au monde

Frontière Chinoise (Seven Women) (1966), film-testament de John Ford, se conclut par un magnifique fondu au noir, un adieu au cinéma autant qu’un adieu au monde. Ford y aborde un des sujets clés de son oeuvre : l’opposition entre l’individu … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Ford (John) | Tagué , , , , , , , | 11 commentaires

L’Etrangleur de Boston de Richard Fleischer : les split-screens d’un cinéaste-psychiatre

Deux éléments se conjuguent pour faire de l’Etrangleur de Boston (1968) un grand film, à la fois consciencieux et dérangeant : d’une part, le talent de raconteur d’histoire de Richard Fleischer, qui lui fait toujours avoir un temps d’avance sur … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Fleischer (Richard) | Tagué , , , , , , , , | 14 commentaires