Archives par mot-clef : Le Quarante et unième

Le Quarante et unième de Grigori Tchoukhraï : la rouge et l’officier blanc

Le Quarante et unième (1956) de Grigori Tchoukhraï est l’un des plus beaux films du dégel soviétique qui a suivi la mort de Staline en 1953. Première oeuvre du cinéaste, mais onzième de Sergueï Ouroussevski, le génial chef opérateur de … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma russe ou soviétique, critique de film, Tchoukhraï (Grigori) | Tagué , , , , , , | 27 commentaires